REPORTAGES PUBLICATIONS CONTACT

500 LOUPS, ET MAINTENANT ?

ALPES & PYRENEES, FRANCE PHOTOS © LUCAS SANTUCCI / ZEPPELIN NETWORK — REAL. © AGNES THIARD / ZEPPELIN NETOWRK

Le seuil de viabilité du loup vient d'être dépassé. En 30 ans, Canis lupus a retrouvé sa place de grand prédateur sur le territoire français. Alpes, Pyrénées, Vosges, Massif central… le loup est là et déchaîne les passions. Enchantement pour les biologistes et les naturalistes qui se réjouissent de son retour dans la chaîne alimentaire et l'équilibre des écosystèmes. Détresse et désarroi pour les éleveurs qui peinent à protéger leurs troupeaux et se retrouvent impuissants devant leurs brebis égorgées. Colère du randonneur face aux patous qui effraient sur les chemins d'alpage. Impuissance de l'Etat, dépassé par le loup dont la colonisation est bien plus forte que dans les prévisionnels.

Au-delà de toutes polémiques, il est important de faire le point. Qui est vraiment le loup aujourd'hui ? Quel est son impact réel sur la faune sauvage, domestique et les milieux naturels ? Comment les éleveurs et bergers s'adaptent au quotidien ? Pourquoi et comment chacun d'entre nous est concerné ? Et maintenant, qu'est ce qui va changer ? Il y a plusieurs possibilités, mais la France doit choisir quelle gestion du loup adopter. Avec une population considérée comme viable, quel impact aura cette décision sur nous ? Mais plus précisément sur nos territoires, notre alimentation, notre économie et nos loisirs ?


LE PHOTOGRAPHE LUCAS SANTUCCI
D'abord ingénieur agronome, puis photo-journaliste, Lucas a intégré l'équipe d'Under The Pole comme responsable logistique et partenariat. Il a embarqué pour 18 mois d'expédition au Groenland dans la promiscuité d'un voilier où il s'est affirmé comme photographe terrestre et sous-marin. Après avoir documenté 9 mois de navigation qui l'ont amené à 80°Nord, Lucas a vécu l'hivernage pris dans les glaces, à quelques kilomètres d'un village de chasseurs-pêcheurs.