REPORTAGES PUBLICATIONS CONTACT
UNDER THE POLE III PART 2
POLYNESIE FRANCAISE © FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK (sauf mention contraire)

De 2017 à 2020, Under The Pole propose une aventure hors du commun dédiée à l'exploration des océans. Pendant 3 ans, une équipe de plongeurs et de scientifiques parcourt le monde à bord de la goélette polaire Why, de l'Arctique à l'Antarctique, en passant par le Pacifique et l'Atlantique. Leur objectif : étudier le milieu sous-marin entre la surface et 150 m de profondeur et développer de nouvelles techniques de plongée, pour prolonger la durée des immersions humaines.

Cette page illustre le deuxième volet de l'expédition Under The Pole III. Il commence en avril 2018, au sortir de l'hivernage en Alaska. Après une escale à Hawaï, la goélette Why gagne le sud de l'océan Pacifique et arrive en Polynésie française. C'est là que l'équipe entame le programme Deep Hope ayant pour but l'étude des coraux profonds, dits "mésophotiques", et des grands prédateurs (Requin bouledogue, Grand requin-marteau, etc.). L'objectif est également de mettre au point une capsule sous-marine habitable permettant aux plongeurs des immersions de plusieurs jours… une révolution dans le monde de l'exploration sous-marine !

[Tikehau, Polynésie française] Après l'étude des coraux mésophotiques autour des archipels de la Société et des îles Sous-le-Vent, Under The Pole se penche sur l'archipel des Tuamotu. Ici, le Why mouille dans le lagon de Tikehau où l'équipe prend ses quartiers.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Moorea, Polynésie française] Icône de la plongée en recycleur, Aldo Ferrucci se jette à l'eau depuis le Why. L'équipe commence ses plongées d'entraînement sur scaphandre recycleur afin de se préparer au programme scientifique Deep Hope.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Raiatea, Polynésie française] Les membres d'Under The Pole dans leurs nouveaux uniformes. De gauche à droite : Cyril Gallut, Jérémy Fauchet, Sylvain Pujolle, Ghislain Bardout, Julien Leblond (en haut), Emmanuelle Périé-Bardout, Erwan Marivint (en haut), Aldo Ferrucci et Gaël Lagarrigue.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Rangiroa, Polynésie française] Emmanuelle Périé-Bardout et Ghislain Bardout, co-fondateurs des expéditions Under The Pole, prêts à explorer la twilight zone de la Polynésie francaise.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Raiatea, Polynésie française] Ghislain Bardout et son fils Robin partagent une noix de coco, un plaisir simple dans les mers chaudes.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Moorea, Polynésie française] Après plusieurs semaines de formation technique sur les recycleurs de plongée, une équipe d'Under The Pole s'attaque à une plongée de photo-quadrat à 120 m puis à 6 m, entrant dans le sombre de la zone crépusculaire.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Moorea, Polynésie française] Plongée profonde pour l'inventaire des coraux présents à 120 m. Ghislain Bardout porte un casque muni d'une caméra permettant un retour vidéo pour la surface grâce à un câble, d'un récepteur audio pour entendre les informations des scientifiques, et d'une lampe.
© JULIEN LEBLOND / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Tikehau, Polynésie française] Erwan Marivint est sur le point d'installer un hydrophone à 60 m pour aider les scientifiques à analyser les sons de l'océan et du récif, lorsqu'il rencontre un poisson clown.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Tikehau, Polynésie française] Erwan Marivint en chute libre en direction de la zone crépusculaire.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Bora-Bora, Polynésie française] Erwan Marivint, Nicolas Mollon et Franck Gazzola de retour de la zone crépusculaire.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Une équipe d'Under The Pole s'attaque à une plongée munie d'un photo-quadrat à 120 m puis à 6 m, entrant dans le sombre de la zone crépusculaire.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Le photo-quadrat sert à inventorier les coraux mésophotiques. Les photos réalisées méthodiquement permettent d'étudier leurs densités jusqu'à la surface.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Moorea, Polynésie française] Une collection de coraux de Moorea et de Rapa est mise à la disposition d'Under The Pole pour un examen microscopique.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Moorea, Polynésie française] Ghislain Bardout observe les caractéristiques des différents types de coraux avant de se lancer dans l'échantillonnage sous l'eau.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Ghislain Bardout et Emmanuelle Périé-Bardout emmagasinent le maximum de connaissances auprès de Michel Pichon (à gauche) et Laëtitia Hédouin (au milieu).
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Moorea, Polynésie française] Scène de décompression après une plongée jusqu'à 65 m de profondeur. Une mission fructueuse tant en terme d'images que de coraux échantillonnés pour les scientifiques du CRIOBE.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Moorea, Polynésie française] Deux espèces animales juxtaposées : l'Acropora hyacinthus, un corail tabulaire géant, et le Pocillopora eydouxi, un corail aux branches en forme de cornes d'élan.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Avec ses polypes situés en haut des branches, l'Acropora est le genre de corail comptant le plus grand nombre d'espèces. Paradoxalement, il est rare dans les zones mésophotiques.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Avec ses polypes situés en haut des branches, l'Acropora est le genre de corail comptant le plus grand nombre d'espèces. Paradoxalement, il est rare dans les zones mésophotiques.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Le Gardineroseris planulata est un corail présent du Nord de la mer Rouge jusqu'aux côtes sud-américaines, ce qui constitue une aire de répartition considérable. On peut le trouver jusqu'à 40 m de profondeur.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Macrophoto d'Echinophyllia
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Macrophoto de Leptoseris
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] L'Astrea curta est une des espèces de coraux massifs, vivant sur les bancs de sable ou sur la partie supérieure de la zone mésophotique.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Le ---Pocillopora eydouxi est un corail qui vit dans la partie supérieure des récifs coralliens mésophotiques. C'est le plus grand de tous les ---Pocillopora : ses branches grandissent avant de se diviser. Ici, il dissimule un poisson-épervier à l'affût.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Moorea, Polynésie française] Une équipe d'Under The Pole s'attaque à une plongée d'échantillonnage de coraux à 60 m puis à 40 m. Ici à 40 m, Emmanuelle Périé-Bardout (à gauche) emploie un marteau et un burin pour fragmenter le corail que Julien Leblond peut ensuite échantillonner.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Bora-Bora, Polynésie française] Ghislain Bardout installe un capteur de lumière et un capteur de température. Cet équipement restera sous l'eau pendant au moins 48 heures avant d'être récuperé.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Rangiroa, Polynésie française] Erwan Marivint en plein travail d'échantillonage à 60 m de profondeur, au milieu des roses de ---Pachyseris.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Erwan Marivint prélève un fragment de ---Pachyseris speciosa à 60 m. L'échantillon doit être le plus frais possible, c'est pourquoi il est rapidement envoyé aux scientifiques restés à la surface.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Chaque échantillon de corail est placé dans un sac plastique référencé. Le sac est lui-même placé dans un filet pour être renvoyé à la surface au moyen d'un parachute.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Tikehau, Polynésie française] Les plongeurs poursuivent les étapes de leur lente décompression tout en envoyant les derniers échantillons de coraux collectés à l'équipe de surface. L'ultime phase de décompression peut durer jusqu'à 90 minutes dans 6 à 10 m d'eau.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Moorea, Polynésie française] Ghislain Bardout et son équipe sont de retour en surface après avoir posé les capteurs de température, de lumière, et les hydrophones, alors qu'une autre équipe de plongeur a effectué des prélèvements qui sont immédiatement traités par les scientifiques Héloïse Rouzé et Michel Pichon.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] De retour sur le Why, l'équipe de scientifiques s'occupe des échantillons collectés avec les différentes équipes de plongée. Ils comptent, référencent et préparent les échantillons pour une analyse plus approfondie (ADN, ARN, histologie, physio, etc.).
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] De retour sur le Why, l'équipe de scientifiques s'occupe des échantillons collectés avec les différentes équipes de plongée. Ils comptent, référencent et préparent les échantillons pour une analyse plus approfondie (ADN, ARN, histologie, physio, etc.).
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Bora-Bora, Polynésie française] Travail d'identification pour Michel Pichon et Héloïse Rouzé.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Tikehau, Polynésie française] Jusque tard le soir, les scientifiques poursuivent l'identification des coraux rapportés des profondeurs par les palanquées successives.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Tikehau, Polynésie française] Filtration de l'eau échantillonnée grâce à la bouteille de Niskin, un dispositif qui permet de prélever l'eau à différentes profondeurs. Ces informations sont importantes pour les scientifiques qui les recoupent avec les observations faites sous l'eau par les plongeurs.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Moorea, Polynésie française] Les scientifiques commencent leur travail en se basant sur les coraux échantillonnés par les plongeurs : référencement, photographie, blanchiment, étiquetage et préparation de tous les échantillons pour analyse et stockage ultérieurs dans la collection finale.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Moorea, Polynésie française] Les scientifiques commencent leur travail en se basant sur les coraux échantillonnés par les plongeurs : référencement, photographie, blanchiment, étiquetage et préparation de tous les échantillons pour analyse et stockage ultérieurs dans la collection finale.
© JULIEN LEBLOND / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Les échantillons prélevés lors du programme ---Deep Hope mené par Under The Pole sont étudiés et archivés au Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l'Environnement (CRIOBE).
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Moorea, Polynésie française] Rencontre avec les élèves de l'île de Moorea pour une journée focalisée sur l'éducation.
© MAXIME HORLAVILLE / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Rangiroa, Polynésie française] Le Why au mouillage dans le lagon de l'atoll de Rangiroa.
© MAXIME HORLAVILLE / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Makatea, Polynésie française] Rencontre avec Julien Mai, le maire de Makatea. Un visionnaire qui entend faire du développement durable son cheval de bataille pour l'avenir de son île.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Tikehau, Polynésie française] Les élèves de Tikehau viennent observer les échantillons récoltés par Under The Pole.
© MAXIME HORLAVILLE / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Bora-Bora, Polynésie française] Rencontre avec les enfants de Bora-Bora pour leur expliquer la démarche d'Under The Pole et leur donner des clefs pour comprendre les coraux et la plongée sous-marine.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
[Moorea, Polynésie française] Une équipe de plongeurs d'Under The Pole s'attaque à une plongée de photo-quadrat à 120 m puis à 6 m. Le début de la plongée prend une tournure inattendue avec la présence d'un baleineau (Baleine à bosse) qui décide de s'approcher des plongeurs.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK





[Raiatea, Polynésie française] Eperons et sillons caractérisent le haut du récif coralien. Généralement longs de 20 à 25 m, ces sillons sont creusés par le déferlement de l'eau de mer ressortant du lagon.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Bora-Bora, Polynésie française] Poursuivant le programme ---Deep Hope aux îles Sous-le-Vent, le Why arrive dans le lagon de Bora-Bora.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Le Why au mouillage à la sortie de la baie de Cook, près de la passe permettant de rejoindre le deuxième site de travail.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Ambiance polynésienne avec deux Requins à pointes noires au coucher du soleil.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française]
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française]
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Rangiroa, Polynésie française] L'équipe explore la fameuse passe de Tiputa où de grands animaux sont vus régulierement. Ici, un groupe de Grands dauphins, curieux et joueurs, cherchent le contact.
© FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK


[Moorea, Polynésie française] Une jeune Baleine à bosse s'approche des plongeurs.
© GHISLAIN BARDOUT / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK
VOIR TOUTES LES IMAGES
LE PHOTOGRAPHE FRANCK GAZZOLA
Spécialisé en aventures, voyages & lifestyle, Franck est un photographe français basé en Australie depuis de nombreuses années. Que ce soit sous la banquise, dans les vagues du Pacifique ou bien sur un sommet, il s'accomplit lorsque les conditions rendent l'exécution des prises de vue compliquées, évitant les sentiers battus à la recherche d'angles nouveaux.
VOIR AUSSI UNDER THE POLE 2
La deuxième expédition d'Under The Pole s'est déroulée au cœur du Groenland avec un hivernage dans les glaces et les premières plongées à plus de 100 m sous la banquise. Pendant 21 mois, de 2014 à 2015, la goélette Why a permis l'exploration systémique des fonds marins tout au long de la côte ouest du Groenland.